shopify site analytics

« L’avenir est aux sources »

- Gaston Miron

Instruments

Après ses études au Conservatoire de Montréal et après avoir travaillé comme violoniste et altiste au sein de l'Orchestre symphonique de Québec, Dominique Tremblay décide de développer sa propre musique. C'est là que naît l'idée de créer un violon en acier inoxydable qu'il tentera de perfectionner tout au long de sa carrière et qui deviendra sa marque de commerce.

DSC_1084frame

NOUVELLE

DOMINIQUE TREMBLAY LÈGUE SON FAMEUX VIOLON STAINLESS À ROBERT CHARLEBOIS.

On le sait, Dominique Tremblay était connu pour avoir créé un instrument unique : un violon alto en acier inoxydable, son célèbre violon stainless comme on l’appelait.

L’idée d’un violon en acier avait germé alors qu’il travaillait avec le violonneux Philippe Gagnon. C’est avec la complicité de Robert Charlebois, que cette folle idée avait abouti et qu’un premier prototype avait pu être fabriqué. Dominique a, suite au vol du premier prototype, fait fabriquer un deuxième instrument, plus beau encore et plein de possibilités sonores, instrument qu’il n’a jamais cessé d’explorer et de rendre plus performant (pont en argent, micro intérieur entre autre), ce qui lui a permis de créer un son unique qui ne peut être associé qu’à lui, qu’à sa musique, le fameux son Dominique Tremblay, reconnaissable entre tous…

Dominique a légué par testament son fameux violon stainless à Robert Charlebois, ami et complice de la première heure de la création de cet instrument devenu mytique. C’est avec émotion qu’il est venu prendre possession de ce magnifique instrument, qu’il s’est engagé à garder vivant, vibrant. Dès le lendemain d’ailleurs, il le présentait à son public lors d’un spectacle à St-Eustache, racontait l’histoire de l’instrument et les circonstances qui en ont fait le nouveau propriétaire. Le son envoûtant du violon de Dominique s’est enroulé à nouveau autour des cœurs…Un moment très émouvant aux dires de ceux qui étaient dans la salle. Cet instrument unique est entre bonnes mains maintenant… Comme le disait Charlebois le jour où il en a pris possession : contrairement aux violons de bois, celui-là sera encore intact dans 300 ans…et on en jouera encore…